Logo
Logo
Logo
Logo

01 42 65 90 00 e-mail

Nous sommes heureux de vous annoncer la réouverture du Théâtre des Mathurins

LE 9 JUIN 2021

pour toute la saison estivale.

Les conférences Sara Yalda reprendront en septembre 2021. 

Nous avons hâte de vous retrouver !

En raison des mesures sanitaires en vigueur, il est rappelé que les spectateurs, à l'exception des enfants de moins de 11 ans pour lesquels le port du masque ne peut être imposé, ont l'obligation de porter un masque durant tout leur temps de présence dans l'enceinte du théâtre, y compris pendant la représentation.

Les spectateurs devront strictement respecter les places qui leur sont attribuées et les mesures de distanciation physique applicables dans le théâtre. L'entrée du lieu peut être refusée aux spectateurs n'étant pas munis de masques.

Merci de respecter les distances de sécurité et les sens de circulation indiqués, et de ne pas stationner dans le hall.

Dans la salle, merci de laisser un siège libre entre chaque spectateur (les familles ou les amis arrivés ensembles pouvant s'asseoir côte à côte).

Scroll to top
réserver
LA VIE EST UNE GENIALE IMPROVISATION !

LA VIE EST UNE GENIALE IMPROVISATION !

DERNIERE LE 4 JANVIER 2014

 "On peut, après tout, vivre sans le je-ne-sais-quoi, comme on peut vivre sans philosophie, sans musique, sans joie et sans amour. Mais pas si bien."
V. Jankélévitch

 

Ecouter la correspondance de Janké - comme l’appelaient ses élèves- c’est plonger dans l’intimité d’un grand penseur, traverser à ses côtés tout le 20e siècle, avec ses ombres et ses lumières, en partageant sa belle amitié épistolaire avec Louis Beauduc.

Ils ont 20 ans en 1923, et sont tous deux élèves à normale sup, lorsque débute cet échange de lettres qui durera 60 ans.
Toute une vie en lettres, depuis ses premiers élans philosophiques, jusqu’à la puissance de sa maturité, avec pour ultime preuve de sa liberté d’esprit, le retournement qu’il opère à 77 ans.

Lui qui plaçait plus haut que tout la culture allemande, mais qui avait rompu avec l’Allemagne après la seconde guerre mondiale, concluant à l’impossibilité du pardon devant les crimes de la Shoah, inaugure une « ère nouvelle » en répondant à la lettre d’un jeune professeur Allemand Wiard Raveling, qu’il invitera chez lui, à Paris.

 

 « Seul compte l’exemple que le Philosophe donne par sa vie
et dans ses actes »

 

Oui, Jankélévitch était bien ce grand philosophe, musicien, professeur de Morale, recherchant toute sa vie « l’accord parfait » entre ses idées et ses actes. Plus que jamais, il nous aide à vivre. Il est urgent de continuer à l’écouter.

 

Jours et horaires

Tarifs

Tarif unique : 32 euros

En placement libre dans la petite salle

Théâtre de la Gaité
Théâtre de la Gaité
Théâtres et Producteurs Associés