Logo
Logo
Logo
Logo

01 42 65 90 00 e-mail

En raison des mesures sanitaires en vigueur, il est rappelé que les spectateurs, à l'exception des enfants de moins de 11 ans, ont l'obligation de porter un masque durant tout leur temps de présence dans l'enceinte du théâtre, y compris pendant la représentation. L'entrée du lieu sera refusée aux spectateurs n'étant pas munis de masques.

 

Un pass sanitaire est obligatoire pour tous les spectateurs à l'exception des moins de 18 ans, soit :
- la vaccination, mais le schéma vaccinal doit être complet ;
- la preuve d'un test PCR ou antigénique négatif de moins de 48 heures ;
- le résultat d'un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid-19, datant d'au moins 11 jours et de moins de 6 mois.

 

A partir du 30 septembre, les enfants de 12 à 17 ans devront présenter un pass sanitaire pour accéder au Théâtre.

 

Des contrôles seront effectués à l'entrée du théâtre.
N'oubliez pas de vous munir de votre carte d'identité.

Pour toute question, n'hésitez pas à nous écrire.

Scroll to top
réserver
MOI, CARAVAGE

MOI, CARAVAGE

 

DERNIERE LE 4 JANVIER 2014

 

Le 18 juillet 1610, sur une plage déserte non loin de Rome, Michelangelo Merisi dit Caravage meurt dans des circonstances obscures. Assassiné ? Probablement. Pourquoi ? Par qui ? On ne sait. Dans la vie et dans la mort du maître du clair-obscur tout est mystérieux. Il meurt à seulement 39 ans mais laisse une œuvre imprégnée d’un réalisme brutal et d’un érotisme troublant qui bouleversera à jamais la peinture.

Séduit par cette personnalité puissante et ténébreuse, Cesare Capitani, comédien et metteur en scène formé à l'Ecole du Piccolo Teatro de Milan, est l’auteur et l’interprète d’une confession palpitante inspirée de l’ouvrage de Dominique Fernandez La Course à l’abîme (Grasset).

En écrivant ce roman qui tente de ressusciter par l’écriture la figure du peintre Caravage, je ne pensais pas voir jamais ressurgir celui-ci, sous mes yeux, en chair et en os, cheveux noirs et mine torturée, tel que je me l’étais imaginé, brûlé de désirs, violent, insoumis, possédé par l’ivresse du sacrifice et de la mort. Eh bien, c’est fait : Cesare Capitani réussit le tour de force d’incarner sur scène cet homme dévoré de passions. Il est Caravage, Moi, Caravage, c’est lui. Il prend à bras le corps le destin du peintre pour le conduire, dans la fièvre et l’impatience, jusqu’au désastre final.

Dominique Fernandez 


 

 

 Représentation en italien

le mardi 17 décembre 2013

 

Jours et horaires

Tarifs

catégorie 1: 32 euros

catégorie 2: 26 euros

catégorie 3: 18 euros

 

presse
Théâtre de la Gaité
Théâtre de la Gaité
Théâtres et Producteurs Associés