INFORMATIONS PLAN VIGIPIRATE - Contrôles des entrées (sacs...) - Aucun retardataire admis - Pas de vestiaire : aucun bagage admis dans l'enceinte.

Logo
Logo
Logo
Logo

01 42 65 90 00 e-mail

Scroll to top
réserver
LA GRANDE GUERRE ET LA BATAILLE DE LA SOMME

LA GRANDE GUERRE ET LA BATAILLE DE LA SOMME

La bataille de la Somme opposa les armées britanniques et françaises aux forces Allemandes. Elle fut l’une des plus sanglantes de la Première Guerre mondiale. Le 1er juillet 1916 détient le triste record de la journée la plus meurtrière pour les Anglais, avec 58 000 victimes dont près de 20 000 morts. Elle prit fin le 18 novembre et comptabilisa 1 060 000 victimes.

 

Joe Sacco raconte cette journée, en une fresque muette de près de 7 mètres de long, qui est présentée en un livre accordéon. Un livret l’accompagne avec les commentaires

auteur, qui explique heure par heure, le déroulement de ce jour tragiquement historique.

 

Hanté par la Première Guerre mondiale depuis l’enfance, mais accaparé dans sa carrière journalistique par d’autres conflits plus récents, et considérant que Jacques Tardi avait traité le sujet de façon définitive avec La Guerre des tranchées, Sacco ne s’est jamais imaginé dessiner sur le sujet. En Octobre 2011, à la demande d’un ami éditeur

new-yorkais, il y réfléchit pourtant. Il décide de se concentrer sur le premier jour de la bataille de la Somme, car c’est à partir de ce jour-là que l’homme du peuple a pris conscience de la véritable nature de la guerre moderne. Joe Sacco fait le choix de s’inspirer de la Tapisserie de Bayeux, joyau de l’art

médiéval, qui raconte l’histoire de l’invasion de l’Angleterre par les Normands. Il peut donc montrer ce qui s’est passé ce jour-là, sans avoir recours à aucun commentaire. Le déroulé des événements parle de lui-même quant aux responsabilités du haut-commandement, et le sacrifice des soldats. S’il représente ce premier jour de la bataille de la Somme du seul point de vue britannique, c’est que les documents, les écrits militaires anglo-saxons et les histoires relatives aux Anglais lui sont les plus familiers, ce sont ceux qui ont imprégné sa conscience. Une oeuvre surprenante, tant par sa forme

que son fond et son traitement graphique. En effet, Joe Sacco donne ici un dessin compact et fouillé, ne négligeant aucun détail, ignorant délibérément perspectives et proportions réalistes. Il réalise une peinture miniature comme une image d’Épinal.

Jours et horaires

Tarifs

Tarif unique : 5€ (placement libre)

presse
Théâtre de la Gaité
Théâtre de la Gaité
Théâtres Parisiens Associés